Ateliers 0-3 ans

Lors de mes ateliers de musique en crèches et auprès des familles, j’ai pu observer le lien exceptionnel que la musique pouvait nous aider à tisser.
Lors de mes ateliers de musique en crèches et auprès des familles, j’ai pu observer le lien exceptionnel que la musique pouvait nous aider à tisser.

Lors de mes ateliers de musique en crèches et auprès des familles, j’ai pu observer le lien exceptionnel que la musique pouvait nous aider à tisser. Mais pas que !

Car si chanter, jouer, écouter, toucher, bouger en rythme enthousiasme petits et grands et permet par le non verbal un échange authentique et profond, les ateliers de musique viennent également renforcer les apprentissages des enfants dans plusieurs pans de leur jeune vie. La pédagogie Jaell-Montessori (que je présente ici La pédagogie Jaëll), nous invite à observer les enfants attentivement et à les accompagner avec bienveillance dans leurs découvertes. La position des adultes présents lors des ateliers est à la fois participative, pour enrober les enfants de musique, mais aussi très respectueuse de leur liberté de mouvement.

Nous savons que les rituels apportent aux tout petits un cadre sécurisant.

Les chansons de bonjour (vidéo ci-contre issue de ma chaîne Youtube) et au revoir marquent le début et la fin de l’atelier et deviennent des repères pour les enfants, tout comme les chansons de saisons marquent les évènements de l’année.

Marie Jaell et Maria Montessori ont en commun leurs réflexions autour de la main, de son éducation, et de l’importance du geste dans la construction de l’Homme. C’est pourquoi les comptines, jeux de mains et de doigts font partie de chacune de nos séances : geste global, motricité fine, sensibilité tactile… Ces gestes sont ensuite reliés à la manipulation quotidienne de petits instruments à percussions variés en textures, sons, gestes, et présentés progressivement aux musiciens en herbe. Geste par geste, une difficulté à la fois, comme le prônait Maria Montessori.

Le corps en son entier vit la musique, c’est pourquoi dès les premiers mois de la vie le schéma corporel et la motricité globale sont abordés lors des ateliers, par des balancements, des jeux de trains, de cheval, ou des rondes… Les enfants vivent la musique, par leurs gestes, leurs pas, leurs mouvements. Le rythme, la hauteur et l’intensité des sons sont vécus et s’inscrivent « sensoriellement » dans le corps.

Un atelier de musique 0-3 ans est moment de partage entre les adultes présents et les tout petits, un instant privilégié à l’occasion duquel nous pouvons ensemble transmettre un répertoire culturel : comptines françaises et du monde, favorisant par la même occasion le développement du langage.

Et dans un environnement ludique et rassurant, les capacités d’écoute, d’attention, de concentration, de mémoire, d’expression des goûts et des sentiments, la créativité peuvent s’exprimer et s’épanouir.

Les chercheurs en neurosciences sont aujourd’hui unanimes et nous soutiennent dans notre démarche : la musique est un formidable biais d’apprentissages multiples. Je vous présente en quelques mots et photos ma démarche dans cette vidéo : « Pourquoi la musique nous fait-elle du bien ? »

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Autres Articles

BRAM

Negro-spirituals et gospel

Sous la direction d’Estelle Binet Lanoue, chef de chœur, ils se réunissent tous les lundis pour aborder des arrangements de gospels et negro-spirituals parmi les classiques du genre

Au revoir !

Les grands sujets de la vie

Le plaisir, les repères dans les temps de la vie, ce sont les sujets que je vous ai proposé dans mes 2 articles autour des comptines

Les comptines

Les comptines (suite)

Avec ce deuxième article, je voudrais que nous réfléchissions encore à cette question : Pourquoi chanter avec son bébé ?

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x