Pourquoi la musique nous fait-elle du bien ?

Deux éminents chercheurs, Emmanuel Bigand et Barbara Tillman, auteurs de La symphonie Neuronale,  Ed Humensciences, étaient invités pour étayer le sujet.
Deux éminents chercheurs, Emmanuel Bigand et Barbara Tillman, auteurs de La symphonie Neuronale,  Ed Humensciences, étaient invités pour étayer le sujet.

Il y a quelques jours j’ai eu le plaisir d’écouter l’émission Grand bien vous fasse d’Ali Rebeihi diffusée sur France inter, à propos des bienfaits de la musique : « Pourquoi la musique nous fait-elle du bien ? »

Deux éminents chercheurs, Emmanuel Bigand et Barbara Tillman, auteurs de La symphonie Neuronale,  Ed Humensciences, étaient invités pour étayer le sujet.

A l’heure où la musique est considérée comme une activité non essentielle par nos autorités, ces deux scientifiques nous démontrent à quel point la musique est importante dans nos vies. La musique est une empreinte de l’Homme, et les origines de sa pratique remonteraient en amont du langage lui-même.

Tout au long de l’émission, les deux scientifiques nous montrent par le biais d’études diverses à quel point la musique est bénéfique à notre cerveau :

« la musique implique tout un réseau neuronal qui touche l’audition, la cognition, la motricité et l’émotion »

Les nombreuses zones activées créent un cocktail bienfaisant pour notre plasticité cérébrale.

La partie de l’émission qui m’a particulièrement interpellée concerne les bébés, et plus spécifiquement les fœtus : depuis quelques dizaines d’années nous savons que les fœtus entendent les sons dans le ventre de leur maman dès 16 semaines de grossesse, et qu’ils peuvent traiter les contours mélodiques des musiques entendues, ainsi que les changements de hauteur.

Une étude récente a même pu nous montrer que les bébés semblaient répondre par des mouvements de paroles à la musique, et de manière même plus franche qu’au langage à proprement parler !

Les bébés, petits musicologues en herbe, réagissent davantage une fois nés à des mélodies entendues in utero, et sont capables de déceler des erreurs dans les mélodies. Ils peuvent intégrer des structures musicales complexes et utilisent les jeux musicaux pour interagir avec leur milieu. C’est comme si les bébés avaient créé pendant la gestation des cartes postales musicales, dans lesquelles toutes les informations auditives reçues étaient associées aux états émotionnels de la maman. Ainsi, le bébé fait déjà le lien entre l’environnement sonore qui l’entoure et les évènements de la vie : le rapport cognition-affect se construit par le biais musical.

La musique est d’ailleurs utilisée dans certains services de grands prématurés et de néonatologies (Dijon, Pau…). Alors que les bébés sont reliés à toutes sortes de machines, que leurs parents ne peuvent pas les toucher, le chant vient les faire vibrer doucement, comme un peau à peau sonore. Nous observons des mouvements de succion, le rythme cardiaque se calme, la musique accompagne ces bébés pour leur permettre un meilleur développement.

Je relève ici ces quelques éléments qui m’ont touchés et que je peux mettre en lien d’une manière si évidente avec ma pratique du chant prénatal. Je me sens confortée dans l’idée que cette préparation à la naissance soit si belle, et qu’elle puisse apporter aux familles une expérience unique. Tout en accompagnant le couple pendant neuf mois en chansons et en bien-être, la pratique du chant participe à la construction neuronale de l’enfant, et au lien qu’il tisse dès ses premiers jours de vie avec ses parents et son environnement.

Et ce n’est que le commencement d’une vie en musique ! Plus tard, les ateliers parents-bébés, l’éveil musical, les chorales, et toute autre pratique musicale ou mélomanie continuent de nous nourrir.

Le cerveau fonctionne comme un orchestre au sein duquel, comme des instrumentistes, les neurones doivent se synchroniser pour fonctionner. Les neurosciences nous montrent aujourd’hui que la musique participe à cette synchronisation pour nous offrir, lors de nos moments musicaux quotidiens, de magnifiques symphonies neuronales.

Pour aller plus loin et entendre les autres sujets traités lors de l’émission :

https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-04-janvier-2021

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Partagez Cet Article :

Facebook
Twitter
Pinterest
Email

Autres Articles

Concert Serres-Morlaas mai 2024

Le samedi 4 mai 2024, La Clé des chants invite mon chœur de femmes « La croch’chœur » pour un concert partagé en l’église de Serres-Morlaàs

estelle-cours-eveil-musical-enfants-1

Atelier Eveil Musical

Un bon moment où nous avons chanté des chansons de l’automne, bougé et marché au rythme, découvert et touché de beaux instruments.

Motivation – Citation de méditation

Les comptines

Dans nos ateliers de musique avec les tout petits et les petits, en crèche, en maternelle et même chez les plus grands, ces comptines sont également omniprésentes.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x